POURQUOI CERTAINS MUSULMANS
SOUTIENNENT-ILS LA THEORIE
DE L’EVOLUTION ?
 

Au cours de l'histoire, les gens ont réfléchi à l'univers et à l'origine de la vie et ont mis en avant différentes idées sur le sujet. On peut les diviser en deux groupes : les idées qui cherchent à expliquer l'univers d'un point de vue matérialiste, et celles qui voient que Allah a créé l'univers à partir du néant, à savoir, la vérité de la création.

Dans l'introduction nous avons affirmé que la théorie de l'évolution s'est construite sur la philosophie matérialiste. Cette vision matérialiste affirme que l'univers est composé de matière et que la matière est la seule chose qui existe. Selon cette croyance erronée, la matière existe depuis toujours et aucune autre force ne la gouverne. Les matérialistes croient que des coïncidences aveugles ont permis à l'univers de se façonner et à la vie d'apparaître en évoluant petit à petit à partir de substances inertes. En d'autres mots, tous les êtres vivants du monde sont apparus grâce au hasard et à des influences naturelles.

La philosophie matérialiste utilise la théorie de l'évolution, chacune d'entre elles complétant l'autre, pour expliquer l'apparition de la vie. Cette unité, qui est née dans la Grèce antique, fut de nouveau rendue publique sous les conditions scientifiques primitives du 19ème siècle et, puisque la théorie soutenait prétendument le matérialisme, qu'elle ait ou non la moindre validité scientifique, elle fut adoptée immédiatement par les matérialistes.

Le fait de la création se trouve à l'opposé de la théorie de l'évolution. Selon le point de vue créationniste, la matière n'existe pas depuis toujours et elle est donc contrôlée. Allah créa la matière à partir de rien et la commanda. Toutes les choses, vivantes aussi bien qu'inertes, sont apparues par la création de Allah. La conception, les calculs, l'équilibre et l'ordre impressionnants visibles dans l'univers et dans tous les êtres vivants sont une preuve claire de cela.

La religion a enseigné la vérité de la création, que tout le monde peut saisir à travers la raison et les observations personnelles, depuis le commencement du temps. Toutes les religions divines ont enseigné que Allah créa l'univers en disant "Sois !", et que son fonctionnement parfait est une preuve de Sa très grande force créatrice. De nombreux versets coraniques révèlent aussi cette vérité. Par exemple, Allah révèle comment Il créa miraculeusement l'univers à partir de rien : "Il est le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant ! Lorsqu'Il décide une chose, Il dit seulement : 'Sois', et elle est aussitôt." (Coran, 2 : 117). Il révèle également :

Et c'est Lui qui a créé les cieux et la terre, en toute vérité. Et le jour où Il dit : "Sois !" Cela est, Sa parole est la vérité. A Lui, [seul,] la royauté, le jour où l'on soufflera dans la Trompe. C'est Lui le Connaisseur de ce qui est voilé et de ce qui est manifeste. Et c'est Lui le Sage et le Parfaitement Connaisseur. (Coran, 6 : 73)

La science moderne démontre l'invalidité de l'affirmation matérialiste-évolutionniste et confirme le fait de la création. Contrairement à la théorie de l'évolution, toutes les preuves de la création qui nous entourent montrent que le hasard n'a aucun rôle dans l'apparition de l'univers. Chaque détail qui émerge lorsque nous observons le ciel, la terre et tous les êtres vivants est une preuve de la force et de la sagesse de Allah.

La différence fondamentale entre la religion et l'athéisme est que la première croit en Allah, tandis que l'autre croit au matérialisme. Quand Allah questionne ceux qui nient, Il attire l'attention sur ce qu'ils affirment afin de rejeter la création : "Ont-ils été créés à partir de rien ou sont-ils eux les créateurs ?" (Coran, 52 : 35)

Depuis la nuit des temps, ceux qui nient la création prétendent à tort que l'humanité et l'univers n'ont pas été créés et ils cherchent à justifier cette affirmation irrationnelle et illogique. Leur plus grand soutien apparut au 19ème siècle, grâce à la théorie de Darwin.

Les musulmans ne peuvent chercher un compromis sur ce problème. Bien sûr, les gens peuvent réfléchir comme il leur plaît et ils peuvent croire aux théories qu'ils veulent. Mais il ne peut y avoir de compromis avec une théorie qui renie Allah et Sa création, car cela impliquerait de faire un compromis sur un élément fondamental de la religion. Et cela est évidemment totalement inacceptable.

Les évolutionnistes, conscients des dommages que causerait un tel compromis à la religion, encouragent les gens religieux à chercher comme à trouver un tel compromis.

Les darwinistes encouragent l'idée de création par évolution

Les scientifiques qui soutiennent aveuglément la théorie de l'évolution sont acculés dans une impasse par les nouvelles avancées scientifiques qui sont de plus en plus connues du public. Etant donné que chaque nouvelle découverte œuvre contre la théorie et atteste la vérité de la création, la démagogie prend le dessus sur les preuves scientifiques dans la littérature évolutionniste. D'un autre côté, même les magazines scientifiques évolutionnistes les plus importants, comme Science, Nature, Scientific American ou New Scientist sont forcés d'admettre que plusieurs aspects de la théorie de Darwin ont atteint une impasse. Les scientifiques qui défendent la création gagnent ces débats scientifiques, exposant ainsi les affirmations sans fondement des évolutionnistes.

A ce stade, l'idée de création par évolution, qui est une autre tromperie, vient au secours des matérialistes. C'est une des ruses utilisées par les évolutionnistes pour apaiser les supporters de la création et pour affaiblir leur position intellectuelle contre le dogme du darwinisme. Bien que les évolutionnistes ne croient pas en Allah, puisqu'ils ont transformé le hasard en divinité et puisqu'ils s'opposent au fait de la création, ils pensent que leur théorie sera plus acceptable s'ils restent silencieux sur l'idée de certaines personnes qui veut que Allah ait créé les êtres vivants via l'évolution. En fait, ils encouragent un compromis entre la théorie et la religion afin que l'évolution devienne plus acceptable et que la croyance en la création s'affaiblisse.

En considérant tout cela, les musulmans doivent comprendre qu'il est totalement erroné de croire que Allah a créé l'univers tout en soutenant la théorie de l'évolution en dépit du manque de preuves scientifiques concrètes. De plus, il est tout aussi faux d'affirmer que l'évolution est compatible avec le Coran en ignorant tous les avertissements du Livre Saint lui-même. Les croyants qui adoptent une telle position doivent réaliser qu'ils soutiennent une idée conçue pour aider la philosophie matérialiste et que, en prenant en compte ce fait, ils doivent immédiatement retirer ce soutien.

Rejeter l'évolution ne signifie pas rejeter
la science

Le nombre de musulmans qui croient que tous les êtres vivants sont apparus grâce à l'évolution ne doit pas être sous-estimé. Leur erreur est due à un manque de savoir et à des points de vue erronés, particulièrement en ce qui concerne les sujets scientifiques. En tête de liste vient l'idée que l'évolution est un fait scientifique et prouvé.

Ces personnes ne réalisent pas que la science a complètement érodé la crédibilité de la théorie de l'évolution. Que ce soit au niveau moléculaire ou en biologie ou en paléontologie, les recherches ont invalidé les affirmations que les êtres vivants sont apparus suite à un processus évolutionnaire. La théorie de Darwin continue de survivre, en dépit de tous les faits scientifiques, seulement parce que les évolutionnistes font tout ce qu'ils peuvent, y compris tromper délibérément les gens, pour la maintenir en vie. Leurs écrits et leurs discours sont remplis de termes scientifiques qu'une personne moyenne ne peut comprendre. Mais quand on analyse leurs paroles, on ne trouve aucune preuve permettant de soutenir leur théorie.

Une étude attentive des publications darwinistes révèle ce fait assez clairement. Leurs récits ne sont pratiquement jamais basés sur des preuves scientifiques solides. Les domaines fondamentaux où la théorie s'effondre sont survolés en quelques mots, et de nombreux scénarios fantastiques sont écrits sur l'histoire naturelle. Ils ne s'attardent jamais sur des questions essentielles telles que comment la vie est apparue pour la première fois à partir de substances inanimées, les immenses trous dans les archives fossiles et les systèmes complexes chez les êtres vivants. Ils ne le font pas car, quel que soit ce qu'ils pourraient dire ou écrire, cela contredirait leurs buts et révèlerait le vide de leur théorie.

Quand Charles Darwin (1809-82), le fondateur de cette théorie, prit en compte un des systèmes complexes des êtres vivants, dans ce cas l'œil, il réalisa le danger que cela posait à sa théorie et il admit même que penser à l'œil le faisait frissonner. Comme Darwin, les scientifiques évolutionnistes d'aujourd'hui savent que leur théorie n'a aucune réponse pour des systèmes aussi complexes. Mais au lieu de l'admettre, ils cherchent à surmonter le manque de preuves scientifiques en écrivant des scénarios imaginaires et en imposant la théorie aux gens en lui donnant un aspect scientifique.

De cette manière, les musulmans qui sont trompés par la théorie de l'évolution sont influencés par la soi-disant image "scientifique" de celle-ci. Ils sont particulièrement inquiets par les slogans darwinistes tels que : "Quiconque ne croit pas en la théorie de l'évolution est soit dogmatique soit non scientifique", et ils cèdent du terrain sur leurs propres croyances. Influencés par des informations dépassées ou des écrits et des arguments évolutionnistes, ils croient que seule l'évolution peut expliquer l'apparition de la vie. Puis ils essayent de réconcilier la religion et l'évolution, car ils ne connaissent pas les derniers développements scientifiques ni les contradictions internes de la théorie et sa perte complète de crédibilité.

Cependant, étant donné que l'évolution et la création sont diamétralement opposées, prouver l'une signifie réfuter l'autre. En d'autres mots, réfuter l'évolution signifie prouver la création.
Pour ces raisons, les matérialistes voient les débats sur l'évolution comme une sorte de champ de bataille, un combat idéologique plutôt qu'une question scientifique. Ainsi, ils ont recours à tous les moyens possibles pour gêner ceux qui croient en la création.

Par exemple, l'évolutionniste Lerry Flank recommande que la vérité de la création soit confrontée par les méthodes suivantes :

Les observateurs créationnistes doivent garder un œil sur la composition des conseils d'administration dans les écoles. Idéalement, les gens intéressés par une éducation de qualité et par empêcher les fondamentalistes d'utiliser les écoles publiques pour leurs sermons devraient constituer la majorité de ces conseils… En cas d’échec, et si les manuels créationnistes sont adoptés et approuvés, une action légale devient alors nécessaire.1

Ces paroles démontrent clairement qu’il ne s’agit pas d'un débat scientifique, mais d'une guerre d’idées menée par les évolutionnistes dans le cadre de stratégies prédéterminées.

Les musulmans qui défendent l'évolution doivent avoir conscience de cela. Le darwinisme n'est pas une thèse scientifique ; c'est plutôt un système de pensées conçu pour amener les gens à nier Allah. Puisque cette théorie n'a aucune constitution scientifique, les musulmans ne doivent pas se laisser tromper par ses arguments ni soutenir cette théorie, même s'ils sont bien intentionnés.


Les conséquences liées au fait que
les évolutionnistes sont majoritaires

Le tromperie la plus importante des évolutionnistes pour faire accepter par le plus grand nombre la théorie de Darwin est d'affirmer qu'elle est largement acceptée dans la communauté scientifique. En bref, ils revendiquent la validité de leur théorie en se basant sur la majorité supposée de ses adhérents et sur la soi-disant exactitude du point de vue de la majorité dans tous les cas. En employant une telle logique, et à travers leur affirmation que la vérité de l'évolution se retrouve confirmée par sa large acceptation au sein des universités, ils essayent d'utiliser une pression psychologique sur les gens, y compris les croyants en Allah, pour qu'ils l'acceptent.

Arda Denkel, ancien professeur évolutionniste de philosophie à l'Université du Bosphore, probablement la plus prestigieuse de Turquie, admit même la nature erronée de cette méthode :

Le fait que de nombreuses personnes respectables ou que des organisations ou des organismes y croient prouve-t-il la véracité de la théorie de l'évolution ?
La théorie peut-elle être prouvée par le verdict d'un tribunal ? Le fait que des gens puissants et respectés croient en quelque chose la rend-il vraie ? J'aimerais rappeler un fait historique. Galilée ne s'est-il pas levé devant tous les gens respectables de son époque, des hommes de loi et particulièrement des scientifiques, et n'a-t-il pas énoncé sa propre vérité, sans aucun soutien ? Les tribunaux de l'Inquisition n'ont-ils pas révélé d'autres situations similaires ? Gagner le soutien des milieux respectés et influents ne crée pas la vérité et cela n'a rien à voir avec des faits scientifiques.2

Comme l'indique Denkel, la large acceptation d'une théorie ne prouve pas qu'elle soit correcte. En fait, l'histoire des sciences est remplie d'exemples de théories qui étaient d'abord acceptées par une minorité puis, longtemps après, ont été acceptées par la majorité.

De plus, l'évolution n'est pas acceptée par l’ensemble de la communauté scientifique, comme ses partisans voudraient le faire croire. Ces 20-30 dernières années, le nombre de scientifiques la rejetant a énormément augmenté. La plupart d'entre eux abandonnent leur croyance dogmatique dans le darwinisme après avoir vu la perfection dans l'univers et chez les êtres vivants. Ils ont publié d'innombrables ouvrages démontrant l'invalidité de la théorie. Encore plus important, ils sont membres d'universités importantes dans le monde entier, et particulièrement aux Etats-Unis et en Europe. Ces universitaires sont des experts en biologie, biochimie, microbiologie, anatomie, paléontologie et dans d'autres domaines scientifiques.3 Il est ainsi faux d’affirmer que la majorité de la communauté scientifique croit en l'évolution.

Cela n'aurait donc aucune signification, même si les évolutionnistes font partie de la majorité. Aucun point de vue majoritaire n'a raison simplement parce que c'est le point de vue de la majorité. Les musulmans qui croient en l'évolution doivent savoir que le Coran parle de ce sujet quand il relate le destin des communautés antiques qui tenaient un discours similaire et finissaient par renier Allah et Sa religion en se laissant détourner du droit chemin. Allah avertit les croyants de ne pas suivre de tels gens fourbes, et Il informe l'humanité que suivre la majorité peut mener à de terribles erreurs :

Et si tu obéis à la majorité de ceux qui sont sur la terre, ils t'égareront du sentier de Allah : ils ne suivent que la conjecture et ne font que fabriquer des mensonges. (Coran, 6 : 116)

ACCUEIL

1. Lester J. McCann, Blowing the Whistle on Darwinism (1986), p. 99 (citations de Randy Wysong, The Creation-Evolution Controversy (1976), pp. 28-29)
2. Arda Denkel, Cumhuriyet Bilim Teknik Eki (Cumhuriyet Science et Technologie Supplément), 27 février 1999, p. 15 (soulignement ajouté)
3. Certains des critiques les plus importants du darwinisme sont Michael Behe (biochimiste), Michael Denton (biochimiste), Jonathan Wells (biologiste), William Dembski (mathématicien), Charles Taxton (biochimiste), et Dean Kenyon (biologiste moléculaire). D'autres scientifiques argumentant contre le darwinisme peuvent être joints à travers des institutions comme The Discovery Institute, The Intelligent Design Network, ou The Institution for Creation Research. (Pour plus de détails, cf. Le Coran montre la voie à la science de Harun Yahya)