QUE SE PASSE-T-IL SI LE DARWINISME
N’EST PAS PERÇU COMME UNE MENACE ?

 

Les chapitres précédents ont traité des erreurs dans lesquelles certains musulmans soutenant l'évolution sont tombés. De plus, la théorie représente un danger caché, même pour ceux qui n'y croient pas.

Les musulmans qui considèrent l'évolution comme une théorie inoffensive, même si elle est complètement opposée au fait de la création, et qui la laissent ensuite se développer, l'aident en réalité à gagner une emprise plus large et plus forte sur la société. Ainsi, ils permettent à l'athéisme de devenir plus fort. Pour cette raison, les musulmans doivent comprendre la philosophie se cachant derrière la théorie. L'évolution est une expression prétendue "scientifique" de la philosophie matérialiste. La philosophie matérialiste, quant à elle, signifie en réalité l'athéisme.
Cela signifie que tout musulman doit mener une guerre des idées contre l'athéisme.

Ceux qui pensent que le darwinisme ne représente pas une menace ont tort

Certains croyants soutiennent que l'évolution est une chose du passé et qu'elle n'est plus acceptée, et donc qu'elle ne pose pas de menace sérieuse du point de vue de l'Islam. Par conséquent, ils ne voient pas le besoin d'exposer ses mensonges et ses affirmations non scientifiques. Ils affirment que le "darwinisme est mort".

Contrairement à ce qu'ils pensent, cependant, de nombreuses personnes soutiennent toujours l'évolution à cause de ses implications philosophiques, même si c'est une faillite scientifique.71 Les darwinistes sont toujours extrêmement influents dans de nombreux pays, dans les universités, les médias et les écoles aux quatre coins du monde. En fait, le darwinisme reste actif au niveau mondial, en dominant les académies, les médias internationaux et les pensées des élites dominantes.

Les évolutionnistes peuvent exercer une pression assez importante sur le monde scientifique. Des commentaires déséquilibrés apparaissent dans des publications scientifiques et dans les médias, et l'évolution est dépeinte comme une vérité absolue. Les médias en particulier, qui influencent une grande partie de la société, décrivent chaque os fossilisé que l'on retrouve comme une preuve pour l'évolution. Les enseignants darwinistes dans les écoles et les universités leur donnent raison. Les scientifiques qui croient en Dieu voient leur carrière anéantie et, puisqu'ils rejettent le darwinisme, leurs livres et leurs articles ne sont pas publiés. De plus, ils font face aux accusations de dogmatisme et d'arriération mentale, bien que sans fondement. Si les scientifiques des pays occidentaux souhaitent se construire une carrière académique, ils doivent ignorer le darwinisme ou même le supporter, qu'ils le veuillent ou non. Autrement, ils auront de grandes difficultés à progresser dans leur profession.72

Un des critiques scientifiques de cette théorie est Phillip E. Johnson, un professeur de droit à l'Université de Californie-Berkeley, et le leader intellectuel du mouvement du Dessein Intelligent73, qui décrit à quel point la théorie est utilisée comme une arme contre la véritable foi:

Les leaders de la science se retrouvent enfermés dans une bataille désespérée contre les fondamentalistes religieux, un label qui tend à s'appliquer de manière générale à quiconque croyant en un Créateur et jouant un rôle actif dans les affaires de ce monde. Ces fondamentalistes sont vus comme une menace pour la liberté d'esprit, et plus particulièrement comme une menace pour le soutien public envers la recherche scientifique. Comme le mythe créationniste du naturalisme scientifique, le darwinisme joue un rôle idéologique indispensable dans la guerre contre le fondamentalisme. Pour cette raison, les organisations scientifiques se dévouent à protéger le darwinisme plutôt qu'à le tester, et les règles des études scientifiques ont été façonnées afin de les aider.74

En utilisant cette "dictature intellectuelle", les évolutionnistes transforment certaines universités en nids d'éducation darwiniste qui produisent des diplômés croyant que la philosophie matérialiste est une science. Ils pensent que le droit à l'éducation doit être retiré aux croyants en Dieu. Un des exemples les plus clairs de cela se vit dans l'attitude fâchée d'Ali Demirsoy, un évolutionniste et professeur turc, au cours d'un débat télévisé sur l'évolution. Il tint des propos du type "Aucun scientifique croyant en Dieu ne devrait être autorisé dans une université. Je jetterai les croyants hors des universités." De tels propos révèlent clairement les attitudes pleines de préjugés des évolutionnistes.

Les musulmans doivent être très optimistes, car ils n'ont pas conscience de la réalité de la situation, et ils sont donc incapables de percevoir le darwinisme comme une menace. Pourtant, les matérialistes et plus spécialement les m            arxistes mènent une guerre sérieuse contre la religion au moyen du soutien "scientifique" qu'ils reçoivent du darwinisme. C'est pourquoi les musulmans doivent se libérer aussi vite que possible de l'erreur de penser que le darwinisme est fini. A une époque où les évolutionnistes mènent une guerre globale des idées contre la religion, c'est une erreur de dire que la théorie est morte et de voir le darwinisme comme inoffensif.

Eviter la guerre des idées renforce le darwinisme

Ceux qui pensent que le darwinisme est mort ou ne représente aucun danger, qui répandent cette idée dans leur propre milieu, aident, consciemment ou non, la théorie à gagner du terrain. Quand ils mettent en avant cette opinion, les gens forment l'idée qu'il n'y a pas de danger. De plus, ils empêchent la croissance de toute sensibilité idéologique et scientifique à la propagande darwiniste, à ses mensonges et à ses suggestions, ce qui implique qu'on ne prend pas de précautions.

Les gens qui croient en l'évolution poursuivent leur travail préparatoire, quoique avec des faits dépassés, et ils défendent avec férocité la théorie dès qu'ils en ont l'occasion. Ils essayent de garder leurs idées en vie, même par des mensonges et des déformations. Et puisque de nombreux musulmans ne pensent pas que la théorie représente un danger, ils ne lisent rien et n'apprennent rien à son sujet et ils ne peuvent donc pas répondre intelligemment aux évolutionnistes avec qui ils entrent en contact.

Il est pourtant facile d'apprendre et de comprendre l'invalidité de cette théorie, car c'est une thèse du 19ème siècle qui a perdu toutes ses justifications scientifiques. De plus, les données scientifiques sur l'origine de l'univers et de la vie – comme le "réglage précis" de l'univers (connu sous le nom de principe anthropique), la complexité de la vie au niveau moléculaire, l'information complexe dans l'origine de la vie, et l'apparition soudaine de chaque forme de vie dans les archives fossiles confirment le fait de la création. Cependant, tant que les fidèles échouent à rechercher ou à apprendre ces avancées, ils continueront à manquer d'informations pour répondre intelligemment aux évolutionnistes. Par conséquent, ils se battent pour répondre avec une fausse logique et des informations et des exemples erronés. Avant que les musulmans n'utilisent la vaste littérature traitant de la fausseté des idées darwinistes, ils doivent réaliser le danger actuel et croire en la nécessité d'une guerre des idées.

Etant donné cette réalité, ceux qui croient à tort en la création évolutionnaire et qui pensent que le darwinisme ne pose aucun danger sont, en un sens, responsables de la manière dont les musulmans restent silencieux face aux darwinistes. Nous disons cela car même s'ils ne considèrent pas le hasard comme une force créatrice et s'ils croient en Dieu, ils ne possèdent pas les faits requis pour adopter une approche valide et consistante quand ils sont confrontés aux affirmations évolutionnistes. Et ils recherchent donc une soi-disant position intermédiaire entre ces affirmations et leurs propres croyances. Par conséquent, ils mettent en avant des idées telles que "Dieu a créé les êtres vivants grâce à l'évolution" ou "L'évolution est compatible avec la religion".

Cependant, comme l'a expliqué ce livre, cette situation est inacceptable pour n'importe quel musulman croyant sincèrement en Dieu. Les évolutionnistes affirment parler au nom de la science, mais en réalité, ils mentent en son nom. C'est pourquoi les musulmans ne doivent pas donner foi à cette tromperie, avec son apparence externe "scientifique", mais ils doivent regarder les idéologies servies par la théorie. Echouer à percevoir la philosophie athée sur laquelle la théorie est basée, tout comme croire qu'elle est vraie, signifie capituler et partager la responsabilité pour tout le mal que le darwinisme a infligé à l'humanité. En étant inconscients de tout cela, ces musulmans infligent beaucoup de torts à la société.

C'est pourquoi ceux-ci doivent reconsidérer les idées qu'ils soutiennent. Se rendre dans l'autre clan, en sachant que la théorie est fausse et complètement discréditée et qu'elle n'est pas prouvée, et essayer d'adapter l'Islam au darwinisme sont des options inacceptables. On ne doit pas oublier que tous les musulmans sont obligés de mener une guerre des idées pour renverser toute idée déniant l'existence de Dieu et pour utiliser la vérité afin de détruire les mensonges. Eviter cette responsabilité, rechercher des bases communes avec les athées, et faire des concessions à l'autre clan ou céder à leurs idées, sont toutes de graves erreurs.

Par exemple, dans une société où le communisme est répandu, le devoir d'un musulman n'est pas "d'islamiser" le communisme. Une telle approche n'apporte aucun bénéfice à la religion mais sert juste aux intérêts du communisme. Le devoir d'un musulman est de renverser le communisme en tant que philosophie, de l'attaquer sur le plan des idées, et de démontrer la vérité de l'Islam.

De la même manière, ce n'est pas le devoir d'un musulman "d'islamiser" le darwinisme, mais de renverser ce grand mensonge sur le plan des idées et de montrer la vérité de la création. C'est pourquoi les musulmans doivent agir consciemment et ne pas soutenir le darwinisme, lequel est le fondement de toutes les philosophies athées.

Le darwinisme représente une menace pour la société

Aucune personne pensant de manière impartiale, honnête et libre ne peut croire sincèrement que des atomes inconscients puissent s'assembler au hasard, s'organiser, et au final mener à des gens qui pensent, raisonnent, ressentent, voient, entendent, établissent des civilisations, font des découvertes, créent des œuvres d'art, se réjouissent, ressentent le chagrin, ou même étudient les atomes qui composent leur propre corps sous des microscopes électroniques. Mais c'est la croyance irrationnelle que la théorie de Darwin impose aux gens. Malgré la terminologie scientifique qu'ils utilisent, c'est l'essence de la logique darwiniste.

Les gens qui acceptent une telle "logique" tordue commencent à perdre leurs forces d'analyse et de jugement rationnels. Après avoir accepté le scénario le plus impossible comme assez logique, ils deviennent incapables de voir les preuves les plus évidentes de la foi religieuse. De telles personnes, qui ont perdu leur capacité de penser et de voir les vérités les plus évidentes, de comprendre les suggestions et la propagande auxquels elles sont soumises, et qui acceptent aveuglément l'idée juste parce que la majorité le fait, peuvent être facilement menées dans n'importe quelle direction. Arrivées à ce stade, celles-ci ne peuvent même pas utiliser leur propre intelligence, condition qui facilite le fait de leur donner une arme et de les envoyer comme terroristes ou de les convaincre de mensonges tel que "Darwin dit que cette personne appartient à une race inférieure, donc vous pouvez la tuer".

En fait, les dommages infligés aux jeunes gens par le darwinisme dans de nombreux pays semblent irréversibles. Les hooligans en Angleterre, les néo-nazis en Allemagne, les skinheads en Amérique, et la majorité des jeunes à travers le monde ont perdu toutes les qualités humaines. De telles personnes, qui sont des tueurs et des monstres, sont des exemples vivants du danger du darwinisme. La raison pour laquelle ces pays ont de graves problèmes avec leurs jeunes est que ces derniers ont reçu une éducation darwiniste.

On doit savoir que les gens élevés de cette manière n'apportent que du mal à leurs sociétés. Un jour, les jeunes d'aujourd'hui seront des adultes, des administrateurs, des diplomates et des enseignants. Si nous voulons donc espérer voir une civilisation moderne, scientifiquement avancée et rationnelle dans le futur, nous devons éduquer nos jeunes avec ce but à l'esprit. Cela ne peut être fait que si nous libérons les jeunes des idées et des mensonges darwinistes et que nous leur expliquons qu'ils n'ont pas évolué à partir d'animaux, mais que Dieu les a créés, qu'ils ont une âme, et qu'ils possèdent les plus grandes connaissances parmi tous les êtres vivants. En d'autres mots, nous devons leur dire la vérité.

Si les jeunes savent qu'ils ont été créés avec une âme honorable et supérieure et avec une conscience, ils se comporteront en conséquence. Si on leur fait croire à tort qu'ils ont évolué à partir d'animaux, qu'ils partagent un ancêtre commun avec les singes, et d'autres idées similaires, ils considéreront la vie comme un combat et auront recours à tous les moyens pour gagner. Une génération égoïste et irresponsable, capable de tous les types de cruauté et sans concepts de tolérance, d'amour, de respect et de fraternité apparaîtra alors. Dans tous les cas, ils se considéreront eux-mêmes et tous les autres gens comme sans valeur à cause de leur croyance, que tous les gens descendent des animaux. En croyant qu'il n'y a aucun but à mener une vie morale et honorable, ils afficheront de manière égoïste tous les types d'immoralité et de méchanceté.

Il faut donc éliminer la dictature des concepts évolutionnistes et des théories dans les écoles, les livres, la presse et les médias, les plateformes sociales – en bref, partout – et diriger les gens vers la rationalité et la pensée approfondie exigées par la science et le Coran.

ACCUEIL

71. Cf. Harun Yahya, Darwinism Refuted, Goodword Books, New Delhi, 2003 ; Phillip E. Johnson, Reason in the Balance, Intervarsity Press, 1995 ; Phillip E. Johnson, The Wedge of Truth, Intervarsity Press, 2000 ; Benjamin Wiker, Moral Darwinism: How We Became Hedonists, Intervarsity Press, 2002
72. Aux Etats-Unis, plusieurs académiciens ayant critiqué le darwinisme ont été renvoyés de leur position par les établissements darwinistes – des institutions telles que l'American Civil Liberties Union et la National Center for Science Education. Robert deHart, un enseignant universitaire, a été évincé en 1998 simplement parce qu'il avait donné à ses étudiants des informations qui critiquaient la théorie de l'évolution.
73. Phillip E. Johnson est une des premières personnes engagée dans le défi intellectuel contre le darwinisme. Ses livres comprennent Darwin on Trial, Reason in the Balance, Defeating Darwinism by Opening Minds, Objections Sustained and The Wedge of Truth.
 74. Philip E. Johnson, Darwin On Trial, Intervarsity Press, Downers Grove, Illinois, 2ème éd, 1993, p. 155